Résultats pour le mot-clef : "rire"

Publications liées à "rire"

La réception du cinéma comique américain dans l’Italie de la fin des années 1970

Stefano Darchino

Résumé Cet article souhaite démontrer que la critique italienne a proposé une interprétation politisée du cinéma comique américain du fait d’une sensibilité propre à l’Italie de la fin des années 1970. Cette sensibilité est animée par les théories de Mikhaïl Bakhtine, qui sont importées en Italie dans la seconde moitié des années 1970 par les professeurs de l’Université de Bologne, notamment Piero Camporesi et Giuliano Scabia. Leurs étudiants seront à la base du Mouvement de 1977, mouvement de contestation qui commence à l’Université de Bologne et qui entraîne une vague de manifestations partout en Italie. Les créations artistiques et les...

Lire la suite

(Du) rire aux larmes. Rôles et fonctions du rire dans le roman unamunien

Alya Ben Hamida

Résumé : Le rire, pour Miguel de Unamuno (1864-1936), est l’un des instruments de l’expérience de vertige et de porosité à laquelle il convie son lecteur. Le caractère double du phénomène, à la fois corporel et spirituel, reflète ainsi la nature du sujet de son anthropologie philosophique, l’homme « de carne y hueso ». Sa dimension pédagogique en fait l’un de ses outils privilégiés, par le biais, par exemple, de l’ironie. De plus l’intime entrelacs qui unit le rire aux larmes et la comédie à la tragédie s’inscrit à merveille dans le projet et l’esthétique choisis par Miguel de Unamuno : la confusion et...

Lire la suite

Distraction et persuasion de l’audience : le cas du discours officiel égyptien

Yacine Boulaghmen

Résumé Le discours politique implique souvent un énonciateur collectif dont l’autorité s’exprime au moyen d'actes de langage performatifs. Mais à l'ère du numérique, le politique a tendance à adopter un langage consensuel envers une communauté techno-discursive, où les pratiques sociales ont tendance à s’afficher sous une forme horizontale. Dans cette optique, l'adaptation du discours politique aux nouveaux espaces permet d'établir un simulacre de proximité avec l'utilisateur qui n'est autre qu'un potentiel électeur dans le monde non interfacé. Dans le but de convaincre et de séduire cette communauté hybride, le politique doit construire un ethos adapté. Dans la même veine, Maingueneau...

Lire la suite